Lamborjohnnys : la réaction de l’illustrateur Belge Musketon à un courrier de Lamborghini

Musketon Lamborjohnny

L'illustrateur belge Musketon est connu pour son talent inégalé. Avec un humour acéré, contenu dans un style tout à fait personnel. Les Lamborghini ne seront désormais plus à la porté de son crayon la marque italienne l’a accusé de violation du droit d'auteur en utilisant une Countach dans l’un de ses dessins. Oh bien, pourquoi ne pas dessiner des Lamborjohnnys à partir de maintenant ?

Imaginez un instant que vous êtes passionné de voitures et que, dans la vie quotidienne, vous êtes un illustrateur de talent qui, avec son propre style (et un humour approprié), parvient toujours à impressionner. Il y a donc de fortes chances que des voitures célèbres passent dans vos œuvres d'art. L'une de ses dernières œuvres d'art numériques n'a pas été bien accueillie par Lamborghini. La marque automobile a rapidement envoyé un e-mail à Musketon pour lui signaler une violation du droit d'auteur. Le message était de supprimer le dessin.

LAMBOR...JOHNNY

Certes, Lamborghini a raison jusqu'à un certain point. Sans l'autorisation de la marque italienne, l'illustrateur du Limbourg utilise une Countach dans l'œuvre ci-dessous. Une œuvre qui, soit dit en passant, a également été vendue par le biais d'un NFT, un jeton non fongible qui lie la propriété à un objet numérique. Pas au goût de Lamborghini. En conséquence, il a été demandé à Bert Dries (alias Musketon) de retirer l’œuvre.

Musketon a réagi à l'incident de manière humoristique. D'une part en envoyant gentiment quelques-uns de ses autocollants gratuits au siège de Lamborghini. D'un autre côté, en dessinant simplement des Lamborjohnnys à partir de maintenant. Nous, on est déjà fans !

Auteur: Auteur: Yves
Commentaires: 0 reacties

Derniers articles publiés

Commentaires

Laissez un commentaire

Commentaires récents

Derniers Essais

Tous les essais

Derniers Chroni

Tous les reportages

Dernières Actualités

Tous les actualités