Essai prototype : Toyota Bz4X (2022)

Essai prototype : Toyota Bz4X (2022)

On l’a attendu un certain temps, mais la marque qui a mis l'hybride sur la carte a enfin sorti son modèle 100% électrique. Certes, un CH-R électrique circule en Chine mais on ne l’inclura pas. Ce BZ4X est le premier modèle de Toyota a être conçu comme ”full electric” dès le départ.

Voilà peut-être pourquoi ça a pris si longtemps. Le bZ4X n'est pas un RAV4 avec des batteries supplémentaires sous le châssis, il repose sur une toute nouvelle plateforme spécifique. Les Japonais ont donc de l'ambition. Pas moins de 7 de ces modèles "Beyond Zero" sont en cours de planification. Ce bZX4 sera en plein milieu de la future gamme.

En parlant du RAV4 : le BZ4X est 9 cm plus long et 8,5 cm plus bas que son frère hybride. Cela en fait, comme par exemple la Hyundai Ioniq 5, plus une grosse compacte surélevé qu'un SUV. La ligne de coupé remarquablement inclinée avec un spoiler divisé en deux parties a également été vue sur la Coréenne susmentionnée. Bien sûr, cela a tout à voir avec l'effet positif sur la percée dans l'air, donc quelque chose nous dit que nous verrons cette forme sur de nombreux modèles futurs.

YOKE

Ce qui attire immédiatement l'attention à l'intérieur, c'est le nouvel écran central de grande taille - avec des boutons physiques en bas, on aime ça. Les compteurs numériques attirent également l'attention, car il se trouve dans un endroit étrange. Comme chez Peugeot, ils sont placés plus haut que ce à quoi on pourrait s'attendre. De cette façon, on ne voit ainsi pas la vitesse à travers le volant, mais par-dessus. Pas idéal, car même si la colonne de direction est dans sa position la plus basse, nous avions encore du mal à lire les compteurs. Donnez-nous un bon affichage tête haute, et l’affaire sera faite. Au fait, il y aura un volant Yoke pour la bZ4X en 2023. Il s'agit même d’une direction "drive by wire" sans lien physique, comme dans un avion pour ainsi dire. Ce serait une solution bien sûr et cela rendrait le bZ4X un peu plus léger.

Grâce à l'empattement long (2,85 m), il y a beaucoup de place à l'arrière. Le coffre n'est pas en reste avec 470 litres. Moins que le RAV4, mais cela peut être cumulé bien sûr. En outre, nous n'avons pas à nous plaindre : les sièges sont confortables et on se sent vite à l'aise dans cette Toyota.

Rij-Impressie Toyota BZ4X achterkant

COUP DE POING

Au volant de la bZ4X, on remarque immédiatement que la direction est assez directe et lourde. On croirait presque que l'on conduit un produit de Munich. Cette direction est joliment complétée par une tenue de route très neutre et un centre de gravité bas. Félicitations également pour le système de conduite à une pédale. On ne peut pas l'ajuster, mais on n’est pas obligé de le faire. Il fonctionne de manière intuitive et on ne le surprendra pas à freiner trop brusquement.

L'amortissement est également ferme, ce que l'on voit souvent dans les électriques. Après tout, il y a beaucoup de poids supplémentaire à transporter. Cependant, le crossover n'est pas inconfortable. Toyota a également jugé nécessaire de nous laisser faire un parcours 4x4 avec un bZ4X à quatre roues motrices. Tout cela est bien sûr très agréable et nous avons été étonnés par ses capacités tout-terrain. Pour notre marché, cependant, ce n'est pas très pertinent - on ne pense pas voir beaucoup de bZ4X avec de la boue jusqu'aux rétroviseurs.

Toyota BZ4X interieur

”SWEET SPOT”

Il n'y a pas de coffre sous le capot, juste un moteur électrique de 204 ch pour la bZ4X à traction avant et deux unités de 109 ch (pour un total de 218 ch) pour la bZ4X à traction intégrale. Le crossover est donc assez rapide. Le 0 à 100 km est effectué en 7,5 et 6,9 secondes respectivement. Pas trop rapide pour provoquer un mal de tête instantané, mais pas trop lent non plus. Non, en ce qui nous concerne, Toyota a trouvé le juste milieu en termes de puissance.

La charge à domicile peut se faire à un maximum de 11 kW et la charge rapide à un maximum de 150 kW. Cela aurait pu être plus rapide, mais on pourra vivre avec 150 kW. Pour une utilisation quotidienne, il vaut mieux éviter le chargeur rapide autant que possible. La bZ4X dispose d'une capacité de batterie brute de 71,4 kWh, ce qui permet en théorie de couvrir 450 km pour la traction avant et 400 km pour la version quatre roues motrices. Dans la pratique, et surtout en hiver, cette performance sera inférieur. Mais pour obtenir des chiffres de consommation réels, il nous faudra tester la Toyota en Belgique. Un autre fait amusant est qu’on puisse remorquer avec la bZ4X, bien que cela soit limité à 750 kg.

Toyota BZ4X stuur

PAS BON MARCHÉ

La bZ4X peut déjà être commandée et son prix de départ est légèrement inférieur à 50 000 euros. La pompe à chaleur est de série, ainsi qu'une climatisation automatique à deux zones. Ajoutez 7 000 € et vous obtenez une carrosserie bicolore, des vitres noircies, un toit en verre panoramique et un hayon électrique. Pour 1 000 € de plus, cependant, vous pouvez obtenir une version complètement équipée qui bénéficie du système audio JBL et de la caméra 360°. En option, vous pouvez commander un toit recouvert de panneaux solaires. D'après Toyota,il fait gagner 1 800 km par an. Dans des circonstances extrêmes, cela peut être vrai, mais en Belgique, il est peut-être préférable de laisser les choses telles qu'elles sont.

Le bZ4X n'est pas bon marché, mais ses concurrents de ce segment ne le sont pas non plus. Quelque chose nous dit que le marché du leasing et peut-être le marché du leasing privé seront les seules options pour de nombreux acheteurs potentiels de bZ4X.

Toyota BZ4X opladen

CONCLUSION

L'attente est payante pour Toyota. Pour leur premier véritable véhicule électrique, les Japonais semblent n'avoir jamais rien fait d'autre. La bZ4X n'est pas un coup dans l’eau, elle se conduit de manière assez sportive et plaira à un large public. Cependant, elle manque un peu de caractère distinctif, mais pour cela, il y aura bien sûr 6 autres modèles "Beyond Zero" dans un avenir proche. On remarque tout, même le nom, qu'il s'agit d'une nouvelle direction prise par Toyota.

Specificaties

Motor

2 moteurs électriques

Puissance

218pk

Couple

336 Nm

Overbrenging

automatique, rapport fixe

Transmission

vierwiel

Vitesse de pointe

160 km/u

0 à 100 km/h

6.90 sec

Derniers articles publiés

Commentaires

Laissez un commentaire

alle elektrische auto's in 2024, vlaamse premie

Commentaires récents

Derniers Essais

Tous les essais

Derniers Chroni

Tous les reportages

Dernières Actualités

Tous les actualités