Essai : Dacia Spring Electric (2021)

Dacia Spring Electric test 2021

Dacia aime à se considérer comme un "perturbateur", perturbant le marché avec des prix imbattables. Lorsque la filiale roumaine de Renault annonce qu'elle va lancer la voiture électrique la plus abordable du marché, les attentes sont naturellement élevées. Cette Dacia Spring Electric est-elle à la hauteur ?

Avec une telle annonce, Dacia place la barre très haut. Mais les Français et les Roumains ont déjà fait leurs preuves : en 2004, la Logan a abaissé le prix d'entrée d'une voiture du segment B, en 2010, le Duster est devenu la référence en terme de prix des SUV compacts. Mais aujourd'hui, cette annonce a encore plus de poids : le prix, ainsi que l'autonomie et les possibilités de recharge, constituent l'un des principaux obstacles au passage à l'électrique pour le grand public.

Dacia Spring Electric test 2021

RACINES EXTRA-EUROPÉENNES

Cette Spring devrait changer tout cela, et Dacia est clairement confiante : la Spring va " rendre la mobilité électrique accessible à un large public ", comme le précise déjà la première page du dossier de presse. La base que le grand public prendra en main est celle de la Renault Kwid, un crossover compact destiné aux marchés indien et latino-américain, qui est commercialisé en Chine sous le nom de Renault City K-ZE. La Spring n'a donc pas été développé spécifiquement pour l'Europe, mais il permet à Dacia de limiter ses investissements. Et donc le prix.

Ne vous laissez pas tromper par les photos : elle mesure 3,73 m de long. Une vraie voiture du segment A, mais l'une des plus grandes : elle est par exemple plus longue que la Volkswagen Up et la Seat Mii, la Fiat 500 et la Renault Twingo. Elle est juste un peu plus longue que la Suzuki Ignis, à laquelle elle peut être comparée. Tout comme la Japonaise, la Roumaine a opté pour un look de crossover, avec une garde au sol de 15 cm, des pare-chocs un peu plus robustes, des barres de toit et des passages de roues en plastique. Les jantes (en acier) ont une taille de 14 pouces - plutôt petites, selon les normes d'aujourd'hui. La signature lumineuse renforce les liens familiaux de Dacia, la ”calandre " cache la prise de charge.

Dacia Spring Electric test 2021

Vêtements premiers prix

À l'intérieur, la Spring est un basique. Des plastiques durs, un volant en plastique, des revêtements de sièges lavables... De cette manière, Dacia limite les coûts, ce qui est parfaitement justifiable, mais un peu plus de frivolité comme dans la nouvelle Sandero aurait été la bienvenue. D'autant plus qu'il est difficile de trouver une position assise idéale : le siège ne peut pas être réglé en hauteur, le volant ne peut être réglé dans aucune direction.

Dacia promet de faire mieux : on nous a présenté la version Business, qui est principalement axée sur l’auto-partage. Dès le début des ventes en septembre, la gamme sera encore affiné. Les particuliers pourront choisir entre les niveaux de finition Confort (avec climatisation manuelle, radio numérique, Bluetooth) et Confort Plus (avec caméra de recul supplémentaire, navigation avec Apple CarPlay et Android Auto, et capteurs de stationnement arrière).

L'espace à l'avant est correct, mais les deux sièges à l'arrière sont plus exigus. Rien de surprenant pour une voiture du segment A, bien sûr. La batterie étant placée sous la banquette arrière, le coffre mesure 290 litres et peut être étendu à 620 litres. Des points positifs, car là aussi la Dacia Spring prend la mesure de ses concurrentes.

Dacia Spring Electric test 2021

PETITE MAIS COURAGEUSE

La batterie détermine encore largement le prix des électriques. Par conséquent, et parce que Dacia a voulu limiter le poids de ca Spring (un peu plus d'une tonne), vous obtenez un modeste groupe refroidi par air de 27,4 kWh. Selon le cycle WLTP, cela vous permettra d'atteindre un total de 230 kilomètres. Le moteur électrique développe 45 ch (33 kW) et 125 Nm de couple, ce qui se traduit bien sûr par des performances modestes : le 0 à 100 km/h s'effectue en…19,1 secondes ! La vitesse de pointe est de 125 km/h.

Cela donne un double sentiment : Dacia a commercialisé la Spring comme une voiture de ville, et bien sûr, les voitures compactes du segment A ne considèrent pas l'autoroute comme leur habitat naturel. Cependant, chez nous, même pour les trajets courts, on est souvent dépendant de l'autoroute. Dans ce cas, la Spring peut tenir son rang, même si une Seat Mii électrique ou une Renault Twingo, par exemple, font mieux.

En ville et sur les routes secondaires, c'est une toute autre histoire : là, la Dacia brille d'enthousiasme et jusqu'à 50-60 kilomètres à l'heure, elle suit le trafic. Au-dessus, la soupe est un peu grasse, mais à 70 km/h, la vitesse maximale est atteinte. Avec un rayon de braquage de 4,8 mètres et un angle de roue de 38 degrés, les manœuvres sont un jeu d'enfant malgré la direction indirecte.

Dacia Spring Electric test 2021

AVANTAGES EN TERMES DE POIDS

Sur la route, on remarque enfin où Dacia a gagné des kilos : dans l'isolation phonique et dans la suspension un peu plus rude, qui réagit de manière un peu sautillante. Mais comme nous y sommes habitués chez Dacia, elle gère les grosses bosses sans problème. La consommation est également positive : sur les routes secondaires et urbaines, la Spring atteint une consommation moyenne de 12,4 kWh/100 km grâce à son faible poids, et l'autonomie annoncée est certainement atteignable dans la pratique. La charge se fait à une puissance maximale de 30 kW, ce qui prend environ 1h30. Avec une Wallbox de 7,4 kW, il faudra environ 5 heures et avec un chargeur normal, environ 15 heures.

PRIX

Dacia demande 16 990 € pour la version Confort, et 17 990 € pour la version Confort Plus - la version qu'il faut vraiment avoir. En chiffres absolus, les Roumains ont raison : il s'agit bien de la voiture électrique la plus abordable du marché. En termes relatifs, 18 000 euros, c'est encore beaucoup d'argent pour une voiture de base du segment A, d'autant plus que Dacia vise les ventes privées avec sa Spring. Et les acheteurs dans ce pays doivent se passer des subventions gouvernementales depuis un certain temps déjà. Il en va autrement ailleurs en Europe, où la Spring est vendue à des prix inférieurs.

Dacia Spring Electric test 2021

CONCLUSION

La Dacia Spring est la voiture électrique la plus abordable du marché, et rend effectivement le passage à la conduite électrique beaucoup plus accessible. Ce véhicule électrique le plus abordable du marché est en effet une voiture du segment A qui revient à l'essentiel, mais qui, heureusement, offre en contrepartie l'espace nécessaire et une conduite économe. Pour le public cible du segment A, c’est une offre intéressante. Même si, à ce prix là, on aurait aimé découvrir une voiture du segment B...

Specificaties

Motor

électrique

Vermogen

45pk

Koppel

125 Nm

Overbrenging

automatique

Aandrijving

voorwiel

Gewicht

1 045 kg

Topsnelheid

125 km/u

Prijs testwagen

€ 17 990.00

Prijs basismodel

€ 16 990.00

0 tot 100 km/u

19.10 sec

Min. kofferinhoud

290 L

Max. kofferinhoud

620 L

Auteur: Wim Bervoets
Reacties: 0 reacties

Tags

Laatst gepubliceerd

Reacties

Uw reactie

Recente reacties

Laatste rijtesten

Alle rijtesten

Laatste reportages

Alle reportages

Laatste nieuws

Alle nieuws