Billet d’humeur : non, il n’y a pas de Tesla-killer

Tesla Killer

C'est dans la nature humaine de vouloir voir les individus populaires déchanter. Et aucune autre marque auto n'est devenue aussi populaire que Tesla au cours de la dernière décennie. C'est pourquoi tout le monde recherche assidûment le Tesla-killer (tueur de Tesla), pour montrer que la marque est aussi humaine. Eh bien, mauvaise nouvelle, il n'y a pas de Tesla-killer.

Qui est le plus saint, Mahatma Gandhi ou le Pape ? Un choix apparemment impossible. Pourtant, la réponse est évidente : les deux leaders spirituels ne peuvent être comparés. Néanmoins, il est dans l'intérêt des gens de comparer ou de chercher de meilleures alternatives. Ce n'est pas différent dans l'industrie automobile. Une minute après que Tesla ait réellement percé auprès du grand public, chaque nouveau véhicule électrique fut déclaré comme Tesla-killer. Mais alors, vous cherchez un nouveau pape pour botter le cul de Gandhi. Ça ne semble pas très agréable, n'est-ce pas ?

ANTAGONISTE

Vous pouvez maintenant vous demander pourquoi les véhicules Tesla devraient être meilleurs que tous les autres véhicules électriques sur le marché. Eh bien, ils ne le sont pas. Loin de là. Parce que nous conduisons presque tous les jours des voitures électriques qui font mieux que celles de Tesla. Le MG ZS EV rend la voiture électrique abordable pour les familles moyennes, le Skoda Enyaq est bien mieux finie que la Tesla Model 3 et la Porsche Taycan rend la Model S presque ringarde.

Tesla Killer

Sauf que Tesla a derrière sa porte une matraque qui fait tourner en bourrique tous les concurrents qui entrent dans la salle des électriques : l'infrastructure. Il faut savoir que Tesla est dirigée par un PDG que l'on peut qualifier d'excentrique, pour ne pas dire plus. Car si Elon Musk a les capacités financières et mentales pour passer pour un antagoniste dans un film de James Bond, il décide de les mettre à profit pour rendre le monde meilleur. Saviez-vous que la mission de Tesla n'est pas de "vendre des voitures" ? Non, le credo de la marque est ”d’amener tout le monde dans une électrique”. Musk veut établir des principes directeurs pour les autres marques automobiles qui souhaitent passer aux électriques. Une ligne directrice que les marques de voitures classiques s'obstinent à ignorer.

Cerise sur le gâteau

Tesla a rapidement compris que le talon d'Achille de l’électrique n’était pas la batterie, le prix ou simplement la voiture elle-même. Non, le point faible de la voiture électrique est son infrastructure. Cela signifie que si vous vous concentrez uniquement sur le développement d'un véhicule, vous n'avez aucune chance. On ne plante pas de carottes dans le désert. Non, il faut d'abord s'assurer qu'il y a un terrain propice pour qu’elles poussent. Ou, en termes de véhicules électriques, les stations de recharge. Bien que Tesla préfère parler de Superchargeurs, des stations de recharge avec plusieurs points de charge rapide qui sont placées partout dans le monde. On en dénombre actuellement environ 2 500 dans le monde, dont 10 en Belgique. Grâce à ces superchargeurs, vous pouvez traverser les pays en toute sécurité sans craindre de manquer d'énergie.

Tesla Killer

Et la concurrence ? Elle reste là et regarde. Parce qu’elle compte sur les gouvernements locaux pour installer des bornes de recharge ou elle soutien conjointement des projets qui sont tout sauf rapides en raison de la complexité de la collaboration avec plusieurs entreprises. Il existe actuellement 7 points de charge Ionity en Belgique, qui appliquent des tarifs différents en fonction de la marque de la voiture. Ou, pour le dire autrement : une entreprise créée par des superpuissances telles que BMW, Mercedes, Audi, Volkswagen, Porsche et Hyundai ne parvient pas à donner une raclée au petit Tesla. Du moins, pas à main levée.

Et voilà bien la raison pour laquelle Tesla n'a pas de tueurs qui lui rôde autours. Parce que Tesla est l'Apple dans une mer de Windows. Le fabricant américain de véhicules électriques opte pour une solution totale composée de matériel et de logiciels développés en interne. Elle dispose de sa propre infrastructure de recharge, de ses propres panneaux solaires, de ses propres batteries domestiques, de son propre logiciel et aussi - j'allais oublier - de ses propres voitures. Cessons donc de chercher obstinément le ”Tesla-killer” et laissons Elon Musk faire ce qu'il veut. Au cours des dix dernières années, le secteur automobile n'a pas été plus mal loti. Les conducteurs en leasing peuvent profiter sans gêne d'une berline abordable aux performances d'une voiture de sport et se rendre dans le sud de la France sans aucun stress. Le fait que le pare-chocs risque tomber en chemin...c'est une autre histoire.

Auteur: Auteur: Yves
Reacties: 0 reacties

Tags

Laatst gepubliceerd

Reacties

Uw reactie

Recente reacties

Laatste rijtesten

Alle rijtesten

Laatste reportages

Alle reportages

Laatste nieuws

Alle nieuws