Europe : Volkswagen doit indemniser tous les clients touchés par le Dieselgate

Volkswagen dieselgate

La Commission européenne commence à s'inquiéter de la résistance persistante de Volkswagen à dédommager équitablement les clients de voitures équipées d'un logiciel frauduleux. Le commissaire européen à la justice - et également homme politique belge - Didier Reynders veut maintenant faire pression sur Volkswagen pour les compensations.

La Commission européenne estime qu'il est contraire à l'éthique que le groupe Volkswagen se montre sélectif dans le choix de l'indemnisation des clients de voitures équipées de logiciels truqués à la suite du scandale des émissions. Par exemple, le groupe VW a déjà versé des compensations aux États-Unis et en Allemagne, mais la quasi-totalité des autres propriétaires en Europe ne sont pas concernés. Le commissaire européen à la justice, Didier Reynders, souhaite maintenant demander des comptes au géant de l'automobile afin d'organiser l'indemnisation des clients concernés.

Une EUROPE

Selon la Commission, c'est simple : chaque client ayant acheté une voiture du groupe équipée d'un logiciel truqué a droit à une compensation. Cependant, Volkswagen refuse de chercher une solution avec les organisations de consommateurs locales (comme Testaankoop en Belgique). Selon Reynders, il est temps pour Volkswagen d'avaler la pilule amère afin d'éviter des années de procès coûteux. En bref, tous les acheteurs de voitures dans l'UE doivent bénéficier d'un traitement égal. Détail marquant : plusieurs juges dans différents pays européens ont déjà décidé que les propriétaires ont droit à une compensation.

Pourquoi cette compensation est-elle si importante ? Eh bien, les clients ont acheté sans le savoir une voiture qui ne respectait pas les normes d'émission en vigueur et a donc eu un impact sur la santé publique. En outre, les propriétaires de voitures diesel équipées d'un logiciel fictif ont constaté qu'après une mise à jour obligatoire (pour supprimer le logiciel), la voiture perdait souvent de la puissance et consommait davantage. En bref, les clients ont acheté une voiture qui n'était pas conforme à ce qui était écrit sur l'"emballage". Un chat dans un sac, en d'autres termes.

Auteur: Auteur: Yves
Reacties: 0 reacties

Tags

Laatst gepubliceerd

Reacties

Uw reactie

Recente reacties

Laatste rijtesten

Alle rijtesten

Laatste reportages

Alle reportages

Laatste nieuws

Alle nieuws