Sacrilège ? Une Bentley S2 Continental échange son V8 pour l’électrique

Bentley S2 Continental Lunaz EV 2023

On sait depuis plus longtemps qu'il est possible d'électrifier une voiture classique de nos jours. On ne s'attend pas à ce que quelqu'un fasse une telle chose à une pièce de collection rare. Ça c’était avant, car l'une des quatre Bentley S2 Continental au monde devra désormais se passer de son bloc V8.

On en a parlé à plusieurs reprises ici, des classiques sont mis sous tension. En effet, certains considèrent que c'est la voie par excellence pour maintenir la pertinence de notre patrimoine automobile, et un certain nombre de constructeurs automobiles semblent même être d'accord. Par exemple, Renault a récemment commencé à permettre d'électrifier les R4, Mini propose également une conversion pour son modèle iconique, et on peut même demander à Jaguar de remplacer le moteur de sa Type E par un moteur électrique et un jeu de batteries. Toutefois, si vous trouvez déjà qu’une Type E est un peu trop rares pour une telle procédure, vous n'avez pas entendu parler de cette Bentley.

UNE PARMI QUATRE

Il s'agit d'une Bentley S2, essentiellement un modèle que les Britanniques ont construit de 1959 à 1962 en une édition de quelque 2 300 exemplaires. Cependant, comme c'était le cas à l'époque, certaines de ces S2 sont passées chez le carrossier avant d'atteindre leur acheteur. C'est ce qui s'est passé avec cette Continental S2 de 1961, qui était l'un des quatre exemplaires pris en main par le carrossier James Young. La voiture y a reçu une carrosserie entièrement redessinée, tandis que le moteur V8 de 6,2 litres a été conservé. 62 ans plus tard, la société britannique Lunaz s'est chargée de terminer ce travail et a également remplacé le moteur par une alternative légèrement plus moderne.

Bentley S2 Continental Lunaz EV 2023

On retrouve donc un moteur électrique à l'avant de cette S2 Continental ces jours-ci, et ce n'est pas un petit moteur non plus. En effet, il produit quelque 400 ch et 720 Nm de couple, ce qui permet au majestueux traîneau d'accélérer de 100 km/h en 6,9 secondes. Heureusement, Lunaz a également pris soin de la suspension et des freins afin d'éviter que ce mastodonte très coûteux ne s'auto-détruise complètement. Si vous pensez que tout cela est un peu vulgaire, cette petite note de bas de page vous rassurera peut-être : Lunaz révèle qu'elle a retiré le moteur d'origine de manière experte, de sorte que dès que son riche propriétaire en aura assez de tout ce silence, toute la conversion pourra être faite à reculons.

Laatst gepubliceerd

Reacties

Uw reactie

Recente reacties

Laatste rijtesten

Alle rijtesten

Laatste reportages

Alle reportages

Laatste nieuws

Alle nieuws