Officiel : BYD amène ses Seal et Dolphin en Belgique (2023)

BYD Seal 2023

BYD poursuit son expansion en Europe, et ce avec l'introduction d'un couple d'animaux marins. Enfin, presque. Eh oui, les Seal et Dolphin rejoignent les Atto 3, Tang et Han, qui sont sur le marché depuis l'année dernière. Les deux nouveaux venus seront également purement électriques. BYD en dévoile toutes les spécifications.

Si le nom de BYD ne vous dit rien, c'est peut-être que vous n'avez pas suivi d'assez près l'actualité automobile de l'année écoulée. En effet, fin 2022, le constructeur chinois a fait son apparition sur le marché belge avec les Atto 3, Tang et Han, mais à l'époque, la marque était loin d'être novice. Avant même son entrée en Europe, BYD était le plus grand fabricant mondial de voitures rechargeables et, dans notre région, il se limite même à des modèles purement électriques. Dans le cadre de cette ambition, ils nous proposent désormais le Dolphin et le Seal.

Berline rapide

Avant que vous ne pensiez avoir atterri sur une page consacrée à la nature, soyons clairs : la Seal et la Dolphin sont des voitures, contrairement à ce que leurs noms pourraient laisser penser (Phoque et Dauphin, en anglais). En effet, il s'agit de voitures entièrement électriques, bien qu'elles ne soient pas tout à fait nouvelles. La Dolphin a déjà été introduite sur le marché chinois en mars dernier et la Seal s'y rend depuis août de l'année dernière, mais il n'y avait pas de projets européens à l'époque. Aujourd'hui, c'est chose faite et, hormis leur nom, ces deux véhicules électriques ne se distinguent même pas des autres modèles nationaux. Par exemple, la Dolphin est une compacte du segment C dont les dimensions sont à peine inférieures à celles de la Volkswagen ID.3, tandis que la Seal veut venir rendre la vie difficile à la Tesla Model 3.

BYD Seal 2023

Cette dernière y parvient grâce à un design léché et un intérieur futuriste, tandis que l'aspect technique est lui aussi pour le moins intéressant. Ainsi, la Seal est dotée d'une transmission arrière ou intégrale, développant respectivement 313 ou 530 ch. Cette dernière permet de passer de 0 à 100 km/h en seulement 3,8 secondes, mais il y a fort à parier que l'autonomie vous intéressera encore plus. Par exemple, chaque Seal est équipée d'une batterie de 82 kWh, qui permet à la variante la plus économe, c'est-à-dire celle à propulsion arrière, de parcourir jusqu'à 570 kilomètres selon le cycle WLTP. Vous pouvez ensuite recharger la batterie à des vitesses allant jusqu'à 150 kW, ce qui permet de la remplir à 80 % au bout d'une demi-heure.

FOCUS sur l’espace

La Dolphin, quant à elle, se positionne un peu plus bas sur le marché, et les chiffres le prouvent. Par exemple, la batterie est de 60 kWh et la puissance de charge reste de 88 kW, ce qui permet une autonomie de 427 km, toujours prometteuse. Sur le plan de la motorisation, chaque Dolphin sera à traction avant, avec un seul moteur électrique de 204 ch. En outre, l'empattement de 2,7 mètres est particulièrement impressionnant, surtout si on le compare à la longueur totale de 4,29 mètres. La voiture est donc un peu plus petite qu'une Volkswagen ID.3 ou une Renault Mégane E-Tech, par exemple, mais l'habitacle devrait rester spacieux.

BYD Dolphin 2023

Les deux BYD débarqueront sur le sol européen avant la fin de l'année, avec des livraisons prévues à partir de juin pour la Dolphin et de septembre pour la Seal. Les prix ne sont pas encore connus, mais il faut s'attendre à un rapport qualité-prix relativement bon de la part de BYD.

Derniers articles publiés

Commentaires

Laissez un commentaire

Commentaires récents

Derniers Essais

Tous les essais

Derniers Chroni

Tous les reportages

Dernières Actualités

Tous les actualités