Une nouvelle batterie promet 400 km d’autonomie en 10 min

La Penn State University attend beaucoup de sa batterie de véhicule électrique LFP, qui est destinée à rendre la conduite électrique accessible à tous sans compromis sur l'autonomie ou la durée de vie.

La Penn State University, une université américaine, annonce en grande pompe une batterie nouvellement développée pour les voitures électriques. Il s'agit d'une batterie LFP (lithium-phosphate de fer) avec un détail innovant. Tesla, entre autres, utilise déjà des batteries LFP dans le modèle 3, mais uniquement pour celles produites en Chine. Ce sont des piles au lithium sans cobalt qui sont très bon marché à produire. Leur principal inconvénient est qu'elles perdent beaucoup de puissance à basse température, ce qui les rend plus lentes à recharger rapidement et réduit également les performances de conduite de la voiture.

Folie du nickel

Penn State a maintenant développé une technique qui permet à la batterie de se chauffer à 60 degrés Celsius à la vitesse de l'éclair lorsqu'elle doit être chargée rapidement ou lorsqu'il faut beaucoup de puissance. Une fine feuille de nickel est reliée au pôle négatif et enroulée autour de la batterie. Lorsque le courant y passe, cette feuille se réchauffe à la vitesse de l'éclair, ce qui fait chauffer la batterie. L'université estime que cette technique permettra d'utiliser des matériaux moins chers et plus stables pour l'anode (graphite) et la cathode (phosphate de fer et de lithium), et de réduire considérablement le poids et le coût de la batterie.

400 km EN 10 MINUTES

Selon les calculs des chercheurs, une batterie de 40 kWh pourrait être rechargée avec cette technologie en seulement 10 minutes à une puissance de charge de 300 kW. Ils sont très optimistes quant à l'autonomie, car ils calculent qu'un véhicule électrique équipé d'une telle batterie peut parcourir 400 kilomètres. Cela implique une consommation de 10 kWh aux 100 kilomètres, soit environ 30 % de moins que ce que nous constatons en pratique aujourd'hui avec les électriques les plus efficaces. Mais quel que soit le rayon d'action prévu, la technologie reste intéressante parce qu'elle est peu coûteuse à intégrer dans un processus de production et parce qu'elle ne présente aucun inconvénient apparent. Reste maintenant à attendre de voir quand nous verrons une voiture électrique utiliser cette invention pour la première fois...

Derniers articles publiés

Commentaires

Laissez un commentaire

alle elektrische auto's in 2024, vlaamse premie

Commentaires récents

Derniers Essais

Tous les essais

Derniers Chroni

Tous les reportages

Dernières Actualités

Tous les actualités