Premier essai : Volkswagen Tiguan (2024)

Premie essai : Volkswagen Tiguan (2024)

Le Tiguan se métamorphose après 8 ans de bons et loyaux services. Le SUV compact veut mettre en avant une expérience de conduite premium, avec une technologie embarquée améliorée et une bonne dose de motorisations hybrides. Évolution ou révolution ?

Qu’est-ce que c’est ?

Voici le tout nouveau Tiguan. On ne doit plus vous présenter le SUV compact de Volkswagen, tellement sa popularité est importante. C’est simple : au sein de la gamme VW, il détient la palme d’or du modèle le plus vendu ! Cette nouvelle génération s’offre un nouveau look et une sacrée dose d’évolutions technologiques.


Découvrez notre essai vidéo :


Mini Touareg

Sous la peau, le nouveau Tiguan repose sur une évolution de la plateforme de son prédécesseur. Baptisée MQB Evo, elle évolue – bien trouvé, on sait – dans quelques points, mais les pièces de construction sont les mêmes. Il grandit de 30 mm en longueur (4,53 m) et l’empattement est identique (2,68 m). Pourtant, au premier regard, impossible de confondre ce nouveau Tiguan pour l’ancien. En plissant les yeux, on pourrait presque y voir un Touareg !

Premie essai : Volkswagen Tiguan (2024)

Ce mirage est dû à ces nouvelles formes toutes rondouillardes. C’est certain : depuis la famille ID., Volkswagen en a fini avec les lignes tendues ! C’est simple, sur le Tiguan, les seuls plis tendus qu’on trouve sont au-dessus des passages de roue. Tout cela affecte bien évidemment sa percée dans l’air : le nouveau-né est bien plus aérodynamique (Cx 0,28 au lieu de 0,33).

Matrix à l’avant, T-Cross à l’arrière

On reconnaît le nouveau Tiguan par sa calandre béante. Sur les modèles R-Line, elle présente un motif noir en nid-d’abeilles, tandis que les autres versions se parent d’une série de lignes horizontales chromées. Voilà qui aide à lui donner un look plus large et plus de prestance. Comme à l’accoutumée chez VW : on trouve une signature visuelle faite d’une barre LED qui relie les feux. Ces derniers peuvent d’ailleurs s’équiper de la technologie Matrix.

Premie essai : Volkswagen Tiguan (2024)

Alors que le Tiguan prend des airs de Touareg à l’avant, sa partie arrière nous fait penser…au T-Cross. C’est bien moins flatteur, on sait, mais cet ensemble en plastique semi-opaque qui abrite la bande LED des feux arrière ne peut être ignoré.

Hybride (presque) partout

À plateforme évoluée, motorisations…améliorées ! Eh oui, sous le capot du Tiguan, on retrouve les mêmes moteurs que dans les derniers modèles du groupe et la boîte automatique DSG de série. Repris tel quel, ou presque, du modèle précédent, on trouve un 4-cylindres de 2,0 litres essence ou diesel. Le premier produit de 204 à 265 ch et le second offre de 150 à 193 ch. Outre l’entrée de gamme diesel, la transmission intégrale donne le ton.

Le 4-cylindres essence de 1,5 litre « d’entrée de gamme » reçoit, quant à lui, une évolution majeure en passant d’office à l’hybridation légère 48 volts Ses puissances varient de 130 à 150 ch, tandis que les consommations officielles sont fixées à 6,1 et 6,2 l/100 km.

Premie essai : Volkswagen Tiguan (2024)

Enfin, le Tiguan présente non pas une, mais bien deux motorisations hybrides rechargeables. Toutes deux basées sur le quinze-cent essence assisté d’un moteur électrique de 115 ch logé dans la boîte DSG 6-rapports, elles fournissent soit 204 ch 204 ch (350 Nm) ou 272 ch (400 Nm). La grande évolution, c’est la taille de la batterie. Avec un accu de 19,7 kWh, bien plus qu’avant, le Tiguan eHybrid annonce une autonomie « supérieure à 100 km ». Cela étant, elle attend toujours son homologation officielle…

Premium, plastique…et des écrans !

Tandis que les motorisations et la plateforme sont des évolutions du Tiguan précédent, l’habitacle chante sur le même ton que le style extérieur. Celui de la révolution ! Tout en horizontalité, la nouvelle planche de bord du Tiguan est totalement dominée par des écrans. On est en 2024, après tout. L’instrumentation de bord de 10,25 pouces est de série et en plein centre, on trouve un écran tactile de 15 pouces (12,9 pouces de série).

Premie essai : Volkswagen Tiguan (2024)

Derrière cette grande dalle – comprenant toujours la « rigole » tactile, cette fois-ci rétro-éclairée – on trouve un logiciel d’infodivertissement bien plus pratique, logique et ergonomique que dans l’ancien Tiguan et que dans les autres récentes VW. Alléluia ! Ce n’est pas tout : vu que le sélecteur de rapport passe sur la colonne de direction, la console centrale se voit libérée pour présenter deux chargeurs à induction et une toute nouvelle molette rotative.

Premie essai : Volkswagen Tiguan (2024)

Ça ne paraît pas, mais cette dernière est un réel bijou. Elle peut gérer de multiples fonctions, du volume aux modes de conduite. Plus besoin de passer via l’écran ! Comme quoi, les boutons, c’est bien aussi. VW semble l’avoir enfin compris, car le volant du Tiguan ne présente pas ses fichues commandes tactiles/haptiques !

Toujours aussi pratique

Outre la technologie, VW annonce avoir voulu agrémenter l’expérience premium. Certes, le (faux) cuir ou alcantara aux surpiqures contrastées sur la planche de bord, les contreportes et la console centrale y participent, mais on ne peut pas en dire autant des plastiques durs sur le bas du tableau de bord et des inserts en plastique noir…

Premie essai : Volkswagen Tiguan (2024)

Pour le reste, l’habitabilité reste très bonne compte tenu des dimensions extérieurs. On apprécie l’espace aux places arrière et la banquette coulissante au dossier réglable en trois parties. Côté coffre, le Tiguan offre 37 litres de plus qu’auparavant (652 litres), mais avec le subwoofer du système son…impossible de régler la hauteur du plancher. Aussi, l’hybride rechargeable et sa batterie rognent sur l’espace, offrant 490 litres.

Confortable mais sec

Le nouveau Tiguan est prêt…mais une bonne partie de ses motorisations nécessite encore d’être peaufinées et, surtout, homologuées ! Pour l’instant, on n’a droit qu’aux 1.5 eTSI et 2.0 TDI. Tandis que ce dernier sied bien un SUV de cette taille, on préférera pourtant le quinze-cent essence. Eh oui, le diesel est bien trop sonore, tandis que sa boîte patine toujours autant au démarrage.

Le 1,5 litre essence et son hybridation légère gomme ces défauts. Silencieux, il travaille d’arrache-pied dans son coin, sans jamais perturber l’habitacle. Les reprises sont franches, il n’y a pas de trous de couple (merci l’hybride 48 volt) et la consommation semble assez contenue. Notre essai se conclut avec une moyenne de 6,8 l/100 km, mais on peut facilement faire mieux.

Premie essai : Volkswagen Tiguan (2024)

En option, le Tiguan peut s’équiper d’une suspension pilotée de nouvelle génération, avec des amortisseurs à double valves. Bien qu’il améliore son confort, on ne trouve pas la même conduite ouatée que dans l’ID.7 (équipée de la même technologie). Le SUV s’en trouve plus confortable, mais toujours un peu sec.

Dans les clous

Le nouveau Tiguan ressemble à un baby Touareg, mais est-ce qu’il en coûte autant ? Eh bien, non ! Certes, on sait que le SUV compact de VW n’a jamais été le plus abordable du marché. Pourtant, son entrée de gamme est facturée à partir de 37 100 €. Oui, la dotation de base est mince, mais l’hybridation légère et la boîte automatique comprises d’office. Ce n’est pas toujours le cas dans la concurrence…

Premie essai : Volkswagen Tiguan (2024)

Conclusion

Le Volkswagen Tiguan a remporté la palme d’or de la VW la plus vendue au monde…alors qu’il n’était pas le dernier modèle en date ! Avec l’arrivée de cette dernière génération, de sa technologie embarquée améliorée et de ses motorisations performantes, il est fort probable que l’histoire se répète une nouvelle fois. Cette fois-ci, le Tiguan le mérite vraiment !

Specificaties

Motor

1,5 litres, 4-cylindres essence

Vermogen

150pk

Koppel

250 Nm

Overbrenging

double embrayage 7-rapports

Aandrijving

voorwiel

Gewicht

1 616 kg

Topsnelheid

210 km/u

Prijs testwagen

€ 53 350.00

Prijs basismodel

€ 44 250.00

0 tot 100 km/u

9.10 sec

Gemiddeld testverbruik

6.80 L/100km

Min. kofferinhoud

652 L

Max. kofferinhoud

1 650 L

CO2-uitstoot

140 g/km

Laatst gepubliceerd

Reacties

Uw reactie

Recente reacties

Laatste rijtesten

Alle rijtesten

Laatste reportages

Alle reportages

Laatste nieuws

Alle nieuws